Draco Dormiens Nunquam Titillandus
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Do not disturb, please ! ~ Alekseï

Aller en bas 
AuteurMessage
Jayden C. Valentyne

Petite Goule invertébrée

avatar

Messages : 25

Carte d'étudiant
Année d'étude: Cinquième année
Pureté du sang: Né moldu
Patronus: tigre

MessageSujet: Do not disturb, please ! ~ Alekseï   Mar 27 Mai - 20:32

D'ordinaire, les Trois Balais ne faisait pas partie des lieux de rendez-vous et plus si affinités que le Gryffondor cotoyaient. C'était même généralement le dernier lieu où il s'y amusait préférant de loin se servir de la salle sur demande ou d'un lieu aléatoire et provisoirement tranquille. En effet, il n'avait jamais vraiment eu cure de ce genre de détails, d'autant plus qu'il restait très rarement aux côtés de celle avec laquelle il venait de passer un moment. Ca arrivait, certes, de temps à autre mais les dernières en date avaient eu la vilaine tendance soit de commencer à bavasser sans le moins intérêt l'empêchant de se reposer soit s'étaient-elles montrées bien trop hardies pour penser pouvoir obtenir plus de lui. La corde au cou... Voilà ce à quoi elles s'étaient toutes essayées. L'idée même de faire de lui leur petit ami régulier, fidèle et entièrement dévoué était tellement profondément ancrée en elles qu'il devenait de plus en plus difficile de se débarrasser d'elles. A un tel point qu'il en avait été résolu à devenir plus cynique qu'il ne l'était déjà.
S'il avait dû changer ses habitudes, c'était d'ailleurs à cause de ces cinglées ! Inutile qu'elles se passent le mot pour saboter ses lieux de rencontres. C'est ainsi que lorsqu'Anastasie Patkins s'était jetée dans ses filets un peu avant la nouvelle sortie à Pré-au-lard, avait-il trouvé l'occasion parfaite de tester la qualité des services et de la literie de l'une de ses plus fameuses enseignes : les Trois Balais.

La jeune femme l'y avait rejoint, payant une partie de la somme demandée pour la chambre avant de l'y suivre. Naïve et écervelée, elle paraissait toujours croire au grand Amour et aux contes de fées ce qui ne manqua clairement pas d'amuser le Gryffondor.  Si elle pensait elle aussi le changer, elle s'était lourdement trompée de porte. Cependant, par égard pour son peu d'expérience notamment, s'était-il montré doux et attentionné.
Alors qu'il pensait pouvoir profiter quelques temps du moelleux matelas, la situation se gâta.

- "Ce n'est pas douloureux ?" le questionna-t-elle en osant à peine effleurer la cicatrice plus marquée et beaucoup plus grande que la plupart des autres parsemées sur son buste.

Tournant la tête vers elle, le regard de Jayden suivit celui de Patkins.

- "Non, pas du tout d'puis l'temps.", lui répondit-il avec un sourire tout en haussant brièvement les épaules avant de détourner à nouveau la tête de sa compagne d'une après-midi.

La balafre qui marquait son flan droit datait de plusieurs années désormais et ne le faisait pas souffrir. Il n'en avait pas été de même lorsqu'elle lui avait été infligée quatre ans plus tôt lors d'une rixe verbale qui avait dégénéré entre son propre groupe et des crétins arrogants. Mais même là encore, la douleur subie n'avait rien été en comparaison de la cuisante humiliation qu'il avait ressentie. Depuis lors, le Gryffondor s'était farouchement et ardemment entrainé pour ne plus avoir à revivre ce par quoi il était passé depuis sa naissance, ces événements même qui l'avaient marqué à vie. C'était sans doute ça qui l'avait poussé à être si peu enclin à faire attention à lui lorsqu'il combattait. Combien de fois son meilleur ami, Ryan, ne lui avait-il pas fait la remarque le conjurant d'y prêter plus attention ?

- " Comme tu as dû souffrir...", commença-t-elle avec une moue de pitié visiblement attristée.

L'attitude de la jeune femme eut un effet fulgurant sur son humeur. De la pitié ? Bon sang, non seulement elle n'était pas foutue de rester calme mais en plus fallait-il qu'elle commence à jouer aux mères Thérésa protectrice des causes et âmes perdues !
Se redressant brusquement, Jayden enfila à la hâte caleçon, jeans et bottines avant de s'emparer de son t-shirt et de sa veste sous les protestations bégayantes d'Anastasie qui ne comprenait pas ce qui lui prenait.

Avant même qu'elle ne puisse commencer à s'habiller, le jeune homme se trouvait dans le couloir. Sachant pertinemment bien que les filles étaient toujours d'une extrême rapidité en pareille situation alors qu'elles éprouvaient bien souvent la patience de leurs compagnons en temps normal, Jayden se pressa. Néanmoins ce ne fut pas suffisant à l'évidence puisqu'il eut à peine le temps de s'engouffrer aussi discrètement que possible dans la première pièce à portée alors qu'il entendait la porte de celle qu'il avait occupée précédemment s'entrouvrir pour laisser le passage à sa conquête du jour.

Verrouillant le battant, il guetta les bruits de pas qui passèrent avant de s'éloigner finalement.

- " Nom de Dieu ...", murmura-t-il en se redressant et en se laissant glisser au sol avant de fermer les yeux quelques instants.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alekseï V. Palkhomir

Petit chieur dégoulinant de sex appeal

avatar

Masculin Messages : 232

Carte d'étudiant
Année d'étude: Cinquième année
Pureté du sang: Sang-mêlé
Patronus: Sombral

MessageSujet: Re: Do not disturb, please ! ~ Alekseï   Jeu 29 Mai - 20:20

L'après midi me semblait vide. Nat' était partie chez Hagrid et était avec le petit Danny. Habituellement, j'étais avec elle et je lui donnais quelques petits cours pour les BUSES, mais aujourd'hui, elle avait préféré aller s'occuper des créatures magiques. Je me sentais lâchement abandonné ! Non, je plaisante, ça me faisait une occasion de partir à Pré-au-Lard, de boire un coup et puis voilà. Sur le chemin, le froid me dévorait les joues, la neige s'engouffrait dans mes chaussures non étanche avant que je n'arrive enfin dans le village. Ce soir, je passerai voire Poliakoff, je ne l'avais pas vu depuis trois jours, et il allait encore faire la gueule. Enfin... En apercevant la porte des Trois balais, je m'y engrouffrais rapidement, et sorti ma baguette afin de sécher mes chaussures. Le barman me saluait et je lui commandais une bièrraubeurre. Puis une vodka. Et une deuxième vodka. Je ressortaisdu bar, et m'allumais une cigarette, mon verre à la main, quand une jeune fille m'aborda, avec un sourire ravageur. Je le lui rendis et lui tendis ma cigarette, sur laquelle elle s'empressa de tirer. Elle était grande, blonde, avec de beaux yeux bleus, élancée, séduisante et d'après ce que j'avais compris, assez facile,comme fille. J'appréciais le style, parce que c'est typiquement le genre de fille avec laquelle on passe un -très- bon moment et avec qui on est pas obligé de parler. Les seules personnes avec qui j'apprécient de parler, ce sont Nat' et... Nat'. Summer n'avait pas beaucoup de conversation, mais elle avait quelque chose de réellement particulier, qui m'intriguait et qui m'obsédait. Wilhem... Lui aussi était particulier, mais particulièrement détestable. Un corps d'endive surmontée d'une tête de crétin, surmontée elle-même par une perruque blonde plaquée sur son crâne, comme s'il avait mis de la laque dessus. Autrement dit, c'est laid. Et d'autant plus détestable parce que c'était Wilhem. Quel crétin...

La jeune fille, prénommée... On va dire Gertrude, parce que j'en avais aucune idée, en fait, bref. La jeune fille, donc, avait avalé son verre cul sec et avait commencé à me poser des questions avec un regard un peu trop... Enfin, juste pile poil parfait comme j'aime. Un regard qui signifiait : "J'attends que tu me demandes de monter dans une chambre." Chose que je n'allais pas tarder à faire. Mais d'abord, il fallait plutôt la regarder dans les yeux, lui sourir de la façon la plus séduisante possible, finir mon verre et ensuite seulement, lui proposer. En moins de cinq minutes, c'était fini. Elle avait dit oui et m'avait saisi la main avant de se ruer dans les escaliers. La clé en main, je la suivais avec enthousiasme en pensant déjà à ce qu'il allait se passer dans ces draps.

Elle ouvrit la porte de la chambre 215, s'y enfoncant d'une démarche quelque peu hésitante -sûrement l'alcool-, m'encourageant à y rentrer avec elle en me tirant par le col de ma chemise en se mordillant la lèvre. Ses cheveux blonds tiraient sur le brun, et flottaient autour de son visage comme une aura surnaturelle. Autrement dis, pas du tout mon genre, bien que séduisante. J'avais une nette tendance à préférer les brunes. Regardez simplement Mina, la jeune gryffondor gamine et adorable, Nat' et son air russe absoument sexy -bien que je ne coucherai avec elle -presque- pour rien au monde-, ou... Summer. Summer, Summer, Summer. La jolie brune qui vous envoie chier et qui pourtant vous donnais l'impression d'être la personne qui a le plus besoin de vous, ou du moins qui a envie que vous soyiez là. Ou pas. Tout dépend du moment. C'est tellement confus avec elle. Je la hais et elle m'obsède. Elle me hait et elle m'obsède. Comment vous dire... Ma chemise tombant sur le sol dans un bruit étouffé me tirait de mes pensées, toutes plus en bordel les unes que les autres. Sa main passait sur mon torse, m'effleurant le téton avant de redescendre sur le flanc et de glisser jusqu'à mon pantlon. Je lui adressais un sourire charmeur et passait avec douceur mes doigts sur ses épaules afin de faire glisser sa robe, l'embrassant fougueusement à peine quelques secondes après.

* * *

Essouflée, ladite Gertrude se laissa tomber sur le côté, et afficha un grand sourire avant de passer sa main dans mes cheveux quelque peu humides. Je me relevai, enfilai mon caleçon, mon jean, mes vans, avant de reboutonner ma chemise. J'avais pris soin de la prévenir que ce ne serait qu'une aventure sans lendemain et ça n'avait pas eu l'air de la gêner particulièrement, bon point pour moi. Je l'embrassai rapidement avant de me diriger vers la porte, mais celle-ci s'ouvrit à la voler, me faisait sursauter et tomber en arrière en tentant de ne pas me prendre le bois plein d'échardes en pleine tronche. Un jeune homme blond s'était engouffré dans notre chambre, s'appuyant contre la porte et se laissant glisser au sol. Je le regardais avec des yeux ronds, et me relevait en balançant la couverture à la jeune fille, nue sur le lit. Le garçon fermait les yeux et jura à haute voix. une voix fortement reconnaissable. C'était le deuxième Gryffondor le plus détestable de l'école. Jayden Carter Vanlentyne.

"Eh mon chou, c'est... Comment te dire... C'est ma chambre, là. Enfin j'allais partir, mais quand même."

Je le relevai et ouvrait la porte pour regarder dehors. Une jeune femme était devant la pallier, l'air furieux et hautain. Je sortais en prenant soin de fermer la porte immédiatement derrière moi. Je lui fis alors remarquer qu'elle n'avait rien à faire là, sur un ton absolument implacable et désagréable. Elle tournait les talons et dévala les escaliers d'un air rageur. Je retournais dans la chambre et relevait Jay de force avant de lui annoncer joyeusement :

"Elle est partie, joli coeur. Enfin, si j'étais toi, j'attendrais encore un peu."

Je sortis alors trois verres du placard et amenait le paravent devant le lit pour que la jeune Gertrude puisse se changer. Je remplis les trois verres de whisky et lui en tendis un avant de poser le troisième sur la table basse. Portant mon propre verre à mes lèvres, je regardais Jay d'un air curieux.







_________________________________________

† Лучше умереть стоя, чем умереть на коленях.†
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jayden C. Valentyne

Petite Goule invertébrée

avatar

Messages : 25

Carte d'étudiant
Année d'étude: Cinquième année
Pureté du sang: Né moldu
Patronus: tigre

MessageSujet: Re: Do not disturb, please ! ~ Alekseï   Ven 30 Mai - 21:52

Alors qu'il se pensait tirer d'affaire, la situation prit soudainement une nouvelle tournure lorsque Jayden se retrouva face aux occupants de la chambre dans laquelle il venait de pénétrer. La jeune femme se trouvait encore dénudée dans le lit qui les avait accueilli tandis que son compagnon lui faisait face :  Palkhomir, le coureur de jupons côté serpentard des cinquièmes années. Génial...

Ce dernier ne se priva d'ailleurs pas de lui faire part de son opinion sur son intrusion avant de tenter de le relever de force provoquant un début d'agacement chez le Gryffondor.

- "Oye, bas les pattes, l'serpent...", murmura-t-il dans sa direction pour éviter que Patkins qui devait arpenter le couloir à sa recherche ne le découvre.

Son condisciple était cependant déjà sorti dans le couloir où il tomba nez à nez avec Anastasie, à l'évidence puisqu'il l'entendit distinctement et désagréablement lui dire qu'elle n'avait vraiment rien à faire là. Suite à cela, des pas chaussés de haut talons semblèrent dévaler à la hâte et rageusement les escaliers menant vers le rez-de-chaussée. Si Patkins l'attendait en base, il n'était clairement pas sorti de l'auberge...

- "Elle est partie, joli coeur. Enfin, si j'étais toi, j'attendrais encore un peu."

Cette fois, Palkhomir le força clairement à se redresser. Une fois relevé, Jayden ne se priva pas pour le repousser allègrement.

- " J't'ai pas dit d'pas m'toucher, l'serpent ? "grogna-t-il à son attention tandis que son interlocuteur déplaçait un paravent devant le lit pour permettre à sa compagne de se rhabiller sans doute ce dont elle ne semblait visiblement pas avoir envie au vu du regard qu'elle dardait sur lui.

Sortant trois verres, le Serpentard les remplit avant d'en tendre un au rouge et or qui, une fois sa veste et son t-shirt déposé sur le dossier d'un des divans, le prit et  l'inspecta avec méfiance avant de le poser sur la table basse également.

- "Compte pas sur des r'merciements. J'm'en sortais parfaitement.", se contenta-t-il de lui dire en soupirant tout en levant les yeux au ciel, l'une de ses mains démêlant davantage ses cheveux blonds déjà bien décoiffés, "Et donnes-moi encore un d'tes p'tits surnoms débiles et t'auras plus jamais l'occasion d'poser tes sales pattes sur le corps d'une fille, pigé ?"

Alors qu'il inspectait du regard l'endroit le plus propice à l'accueil une heure ou deux avant qu'il ne se décide à regagner Poudlard, ses yeux rencontrèrent ceux de la jeune femme qui continuait visiblement de l'épier.

- " C'que tu vois t'plait ?", lui fit-il avec un sourire en coin tout en se rapprochant de la couchette où elle était allongée et où il s'installa à son tour.

Ainsi étendu au côté de la jeune femme, il remarqua plusieurs de ses aspects physiques qui n'avaient clairement pas pu échapper aux yeux du Serpentard auquel Jayden ne put s'empêcher de lancer un regard mauvais.
La créature qu'il avait sous les yeux semblait avoir enduré le froid : ses mains étaient abimées par les basses températures tout comme ses lèvres d'ailleurs. Le fait de s'être ainsi donnée à un gamin pour profiter de la tiédeur du lieur paraissait être un fait anodin en comparaison du bien-être que cela lui procurait.
Sortant plusieurs gallions de la poche intérieure de son pantalon, Jayden les fourra dans l'une des mains de la jeune femme avec un sourire amical.

- " Tâche de t'remettre à flot. Un r'pas, une tenue propre... Puis passe chez Pieddodu, parait qu'elle r'cherche toujours une serveuse.", lui murmura-t-il en tâchant de n'être entendu que d'elle seule avant de se redresser pour venir s'avachir dans le fauteuil, " Crois pas qu'j'prenne tes restes, l'serpent. J'vaux mieux qu'toi."

Le ton était clairement vindicatif désormais mais il n'en avait cure. Posant ses deux pieds sur la table en reversant les deux verres qui s'y trouvaient les envoyant se briser au sol, il ferma à nouveau les yeux.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Do not disturb, please ! ~ Alekseï   

Revenir en haut Aller en bas
 
Do not disturb, please ! ~ Alekseï
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forbidden Journey :: Monde extérieur :: Pré-au-lard.-
Sauter vers: