Draco Dormiens Nunquam Titillandus
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Nos rêves finiront bien par repousser sur les cendres ▲ Katherine Lightwood

Aller en bas 
AuteurMessage
Kate Lightwood

Notre petite blaireaute préférée - légèrement psychorigide

avatar

Féminin Messages : 274

Carte d'étudiant
Année d'étude: Sixième Année
Pureté du sang: Sang-mêlée
Patronus: Colibri

MessageSujet: Nos rêves finiront bien par repousser sur les cendres ▲ Katherine Lightwood   Mar 11 Fév - 19:02



Katherine Lightwood
"You are what you love, not who loves you."


âge, lieu de naissance ∞ 17 ans, née à Londres le 19 octobre ; année d'étude ∞ 6ème année ; maison ∞ Poufsouffle ; pureté du sang ∞ Sang-mêlée ; baguette ∞ Charme - Ventricule de Dragon - 32,5 cm - Malléable ; Epouventard ∞ Dylan, en décomposition sortant de sa tombe ; Patronus ∞ Colibri ; Ridikulus ∞ Dylan qui tombe en cendres; crédit ∞ Tumblr ; célébrité ∞ Lily Collins. ;


Caractère
Cynique. C'est le premier mot qui vient à l'esprit pour décrire Kate. Elle décrit le monde tel qu'elle le voit, sans prendre de gants et n'hésite pas à dire ses quatre vérités à quiconque la provoque, même si cela risque de blesser. Contrairement au dicton qui dit que ce que nous ignorons ne nous blesse pas, Kate pense qu'au contraire c'est ce qui nous rend faible. Et elle s'est jurée il y a quelques années qu'elle ne serait plus jamais faible. En réalité, lorsqu'on se donne la peine de la connaître (et qu'elle vous laisse la connaitre) Kate est une jeune fille sensible, surement trop, mais surtout prête à tout pour sa famille et ses amis. Elle n'a jamais trahit qui que ce soit, et s'est toujours arrangée pour protéger ceux qu'elle aime, même si ça signifiait s'éloigner d'eux, la faisait terriblement souffrir.


Anecdotes
▲ Elle n'a jamais eu d'animal de compagnie à son grand regret.
▲ Elle adore la patisserie. Cupcakes, cookies et autres n'ont aucun secrets pour elle.
▲ Elle ne s'est toujours pas entièrement remise de ce que lui a fait subir son cousin, et porte plusieurs cicatrices sur le corps, dont une particulièrement marquée sous l'omoplate.
▲Elle adore se baigner, aussi bien dans des lacs que dans la mer.
▲Les souvenirs heureux qui lui servent à invoquer son patronus sont principalement des moments qu'elle a passé enfant avec Jared.
▲ Elle adore manger des fruits



You, behind your computer
prénom/pseudo ∞ Emilie ; âge ∞ 17 ans ; Comment es-tu arrivé là ? ∞  What a Face  ; Que penses-tu du forum? ∞ Magnifique ; Un dernier truc à dire? ∞ Enjoy \o/ ;


Dernière édition par Kate Lightwood le Lun 26 Mai - 18:15, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kate Lightwood

Notre petite blaireaute préférée - légèrement psychorigide

avatar

Féminin Messages : 274

Carte d'étudiant
Année d'étude: Sixième Année
Pureté du sang: Sang-mêlée
Patronus: Colibri

MessageSujet: Re: Nos rêves finiront bien par repousser sur les cendres ▲ Katherine Lightwood   Mer 26 Mar - 19:38



Be your own anchor
"I've cried tears you'll never see..."



Le 19 octobre 1995 à Londres avait été une nuit particulièrement froide pour la saison, du moins c’est ce que les parents de Katherine lui avait toujours dit lorsqu’ils lui parlaient de sa naissance. Sa mère, Jocelyne était une sang-pur, son père Edward, un né-moldu, autant dire que lorsqu’ils avaient décidé de se marier, la nouvelle avait été mal prise, mais un enfant ? La famille de sa mère ne l’avait jamais accepté, c’était un affront, pire une trahison à leur propre sang. Katherine n’avais donc jamais eu le plaisir de rencontrer ses grands-parents, qui l’avait renié, elle et sa mère avant même sa naissance. Ils vécurent dans une petite maison, au sein même de Londres, avec un jardin en arrière cours et un potager. Ses voisins étaient eux aussi des sorciers et avaient un fils du même âge qu’elle, Jared. Ils ont grandi ensemble, passaient tous leur temps un coup chez l’un, un coup chez l’autre. A tel point qu’ils avaient fini par se connaitre par cœur, ils se comprenaient sans se parler, d’un simple regard. Jusqu’au jour où le père de Kate dû partir travailler pour un an à l’étranger. Kate avait 9 ans. Jocelyne avait donc décidé de partir s’installer quelques temps chez sa sœur, le seul membre de sa  famille qui ne l’avait pas totalement rejetée après la naissance de Katherine.

Ils emménagèrent dans une petite ville de la campagne anglaise, où la sœur de Jocelyne vivait avec son mari et son fils Dylan. C’est à ce moment-là que la vie de Kate devient un enfer. Dylan semblait être un charmant garçon, il venait de faire son entrée à Poudlard et avait été affecté à Serpentard, il était destiné à un grand avenir selon ses parents. Kate ne connaissait presque pas son cousin, et elle aurait préféré que cela reste ainsi. Dylan, sous ses airs d’ange, passait son temps à la torturer, aussi bien moralement que physiquement. Oh, rien de bien méchant au début, quelques insultes quant à son statut de sang mêlé, des insultes qui étaient devenues de plus en plus fréquentes et de plus en plus violentes, mais jamais devant aucuns témoins. La torture psychologique était ce qu’il préférait, car elle ne laissait pas de trace physique, mais marquait souvent à jamais les victimes. Puis il avait commencé à la frapper, en prenant soin de choisir des endroits qui ne laisseraient pas de trace, comme le plat des côtes par exemple. Il lui lançait parfois des sorts, « pour s’entrainer » disait-il. Tout cela sans que personne ne le sache, les bleus qu’elle avait étaient pour tous les marques d’une enfant pleine d’énergie mais maladroite.

Kate découvrit, du haut de ses 9 ans et demi, que Dylan s’impliquait dans des groupes peu fréquentable, et surtout, qu’il s’était mis à la magie noir. Elle n’en avait jamais parlé à qui que ce soit, elle avait bien trop peur des représailles que pourrait lui faire subir Dylan. Jusqu’à ce fameux 23 mai où ce qui devait arriver arriva. Dylan était sorti rejoindre ses amis, avec qui il passait son temps à se lancer des défis, et Dylan, voulant prouver on ne sait quoi, avait tenté de lancer un sortilège qui s’était retourné contre lui et l’avait tué. Katherine n’avait jamais éprouvé un tel soulagement que lorsqu’elle l’avait appris, et elle se sentait d’autant plus coupable de ce sentiment, qu’elle éprouvait aussi la culpabilité de n’avoir pas parlé des activités douteuses de son cousin. La mère de Dylan avait été dévastée par la mort de son fils, et avait demandé à Kate et sa mère de parti peu de temps après l’enterrement. La cérémonie avait été sobre et émouvante, bien que Kate n’ait pas versé une seule larme pour le monstre qui l’avait torturé. Ce jour-là, une partie d’elle avait été enterré à jamais avec le corps de son cousin.

Katherine s’était mise au dessin, c’était sa façon d’extérioriser ce qui était arrivé, une façon pour elle d’exprimer ce qu’elle ressentait plus précisément qu’avec des mots. Elle n’en avait jamais parlé avec qui que ce soit, pas même avec sa mère, dont elle avait toujours été proche jusque-là. Jared avait essayé de la voir à son retour, mais la jeune fille n’avait jamais répondu, et ne sortait plus de chez elle, car le voir aurait signifié lui parler, mais elle ne s’en sentait pas capable, d’autant plus qu’elle n’avait jamais su lui mentir. Il avait toujours lu en elle comme dans un livre ouvert. Or, elle ne voulait pas parler de ce qui c’était passé, elle voulait juste oublier. A tout prix. La petite brune s’était alors renfermée doucement sur elle-même, fuyant les éléments de son passé, qu’elle voulait laisser derrière elle, et se construisit une carapace, que le monde extérieur ne pourrait jamais percer, destiné à se protéger pour ne plus jamais souffrir, même si cela voulait dire ne plus rien ressentir du tout en gardant son entourage à l’écart, au moins pour un certain temps.

Sa lettre pour Poudlard arriva quelques semaines plus tard. Avec les événements de cette dernière année, Kate en avait presque oublié qu’elle avait eu 11 ans, et qu’au 1er Septembre elle intégrerait cette école mythique, où de nombreux sorciers ont étudié avant d’accomplir de grandes choses. Le château lui avait paru immense, et le grand hall, où avait eu lieu la cérémonie de répartition avait un plafond tellement haut qu’on ne le voyait pas. La cérémonie avait débuté par le chant de l’hymne de Poudlard, Kate n’en connaissait pas les paroles, mais elle avait cru reconnaître l’air, probablement entendu au chemin de traverse lors des achats de rentrée. Les élèves défilaient sous le Choixpeau, usé et quelque peu terrifiant. Des applaudissements résonnaient à chaque répartition, bien que plus faible à chaque annonce d’un nouveau Serpentard. Elle ne connaissait aucun visage, et se sentait totalement perdu au milieu de cette énorme foule. Puis vint son tour, elle s’assit sur le tabouret, on déposa le Choixpeau sur sa tête, elle repéra Jared qui la fixait dans la masse des nouveaux première année, et avant même qu’elle n’ait le temps de réaliser ce qu’il venait de dire, un autre élève venait prendre sa place. Poufsouffle, la maison des gens loyaux et juste, la plupart des gens considéraient que c’était la maison poubelle, car Poufsouffle ne refusait personne contrairement aux autres maisons. Ce n’était certes pas la maison la plus prestigieuse, mais cela suffisait largement à Kate.

La jeune fille était douée, sans être brillante, elle se reposait sur ses facilités et  réussissait ses examens en faisant le strict minimum. Elle détestait les cours qui imposait de travailler avec quelqu’un, car elle préférait ne compter que sur elle-même et surtout, ça lui permettait d’éviter Jared, qui avait pris la fâcheuse manie depuis l'année dernière de tout faire pour travailler avec elle, alors que la petite brune essayait de l’éviter le plus possible, tâche qui s’était vite avéré très compliqué étant donné qu’ils partageaient plusieurs cours en commun. C’était une élève discrète, elle se fondait dans le décor, observant chaque élève attentivement pour déterminer s’ils étaient dignes de confiance ou non. Elle s’était toujours tenue à l’écart des conflits, hormis lorsqu’ils concernaient ses proches. Elle se battait toujours corps et âme pour ses amis et sa famille, comme tous Poufsouffle dignes de ce nom. Poudlard était devenu son « chez elle »  bien plus que la petite maison de Londres où elle avait grandi. La jeune brune avait rejoint l'équipe de Quidditch de Poufsouffle au poste de Poursuiveuse, et avait finit à l'infirmerie à plusieurs reprises après avoir titillé d'un peu trop près les batteurs et les cognards. Kate allait entamer sa 6ème année à Poudlard, mais l’ambiance au château était de plus en plus tendue, personne n’en parlait, mais tout le monde avait entendu la rumeur, et cela ne présageait rien de bon.



Maybe that was why she couldn’t cry. Because what was the point in crying when there was no one there to comfort you? And what was worse, when you couldn’t even comfort yourself?» CoG ©️anaëlle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Nos rêves finiront bien par repousser sur les cendres ▲ Katherine Lightwood
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les BD qu'elles sont bien
» Les films qu'ils sont bien
» Mission 6 : Rira bien qui rira le dernier !
» J'aimerais bien qu'on fasse un film sur...
» [Fan-Fictions] Comment bien écrire ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forbidden Journey :: Carte du Maraudeur :: Personnages présents sur la carte. :: Personnages validés.-
Sauter vers: