Draco Dormiens Nunquam Titillandus
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Peut-être qu’au fond, rien n’est totalement fortuit. Peut-être que certains éléments doivent se produire coute que coute. ▲ Wilhem

Aller en bas 
AuteurMessage
Kate Lightwood

Notre petite blaireaute préférée - légèrement psychorigide

avatar

Féminin Messages : 274

Carte d'étudiant
Année d'étude: Sixième Année
Pureté du sang: Sang-mêlée
Patronus: Colibri

MessageSujet: Peut-être qu’au fond, rien n’est totalement fortuit. Peut-être que certains éléments doivent se produire coute que coute. ▲ Wilhem   Jeu 24 Avr - 18:54


❝ Parce que si elle tombe, personne ne la rattrapera avant qu’elle ne s’écrase. Guillaume Musso



Gryffondor contre Poufsouffle. C’était le premier match de la saison pour Kate, et elle l’avait attendu impatiemment. Les entrainements étaient nécessaires, la jeune femme le savait parfaitement, mais cela n’avaient rien de passionnant, et surtout rien de comparable à l’adrénaline qui affluait dans ses veines lorsqu’elle était sur le terrain. Cela faisait près de trois ans qu’elle était dans l’équipe de Quidditch de Poufsouffle, et lorsqu’elle entrait dans l’arène elle éprouvait à chaque fois le même mélange de fierté et d’excitation. Les tribunes étaient comblent comme à chaque match.

Après près de quarante minutes de jeu, les Gryffondor menaient seulement de trois points, et l’attrapeur de Poufsouffle était bien placé pour attraper le Vif d’or. Katherine, comme à son habitude volait plus bas que les autres joueurs, et remontait juste devant les poursuiveurs de l’équipe adverse pour les déstabiliser et leur faire lâcher le Souaffle, en prenant garde de le jamais leur rentrer dedans, les Boutenchoc étaient une des fautes les plus courantes au Quidditch.  Elle avait aussi titillé d’un peu trop près un des batteurs de l’équipe adverse puisqu’avant même qu’elle ait le temps de réagir, un Cognard lui fonçait droit dessus. Elle perdit connaissance avant de dégringoler.

Une fois de plus la jolie brune finissait à l’infirmerie pour avoir été un peu trop téméraire, elle n’avait plus aucune notion du temps si bien qu’elle aurait pu rester inconsciente trois heures comme trois jours, elle n’aurait pas vu de différence. Elle n’avait repris contact avec la réalité que depuis quelques heures, un de ses camarades de chez Poufsouffle était passé pour voir comment elle se sentait après avoir été étourdi par le Cognard, il lui apprit qu’elle était resté inconsciente pendant presque une journée, mais il fût incapable de lui dire si Poufsouffle avait gagné ou non à la suite de ça. Sa prise de risque pourrait faire gagner des points à Poufsouffle s’ils avaient gagné, ce serait jugé comme étant un sacrifice, une perte acceptable, tout comme cela pourrait faire perdre quelques points car c’était stupide, irréfléchi et dangereux - la preuve, elle avait fini à l’infirmerie – mais après tout, elle était à Poufsouffle et non pas à Serdaigle, elle leur laissait bien volontiers leurs actes réfléchis.

Son regard vagabondait à travers l’infirmerie, les rayons du soleil à travers les fenêtres, les différents médicaments liquides multicolores alignés, elle observait le moindre détail de cette pièce qu’elle avait déjà eu l’occasion d’observer à de nombreuses reprises, aussi bien en tant que visiteur qu’en tant que patiente. Elle fut tirée de sa torpeur par des pas, quelqu’un venait de rentrer dans l’infirmerie et se rapprochait indéniablement, mais se redresser lui couterait trop d’effort et elle n’était pas la seule pensionnaire de l’infirmerie. Un ombre se dressait devant elle si bien que le soleil ne pouvait plus venir lécher son visage, elle ouvrit les yeux pour engueuler le nouveau venu quand elle s’aperçu que c’était Wilhem, un des batteurs de Gryffondor, peut-être responsable de sa chute.

« - Si t’es venu pour m’achever tu peux repasser.»


codage par langweilen sur apple-spring



Maybe that was why she couldn’t cry. Because what was the point in crying when there was no one there to comfort you? And what was worse, when you couldn’t even comfort yourself?» CoG ©️anaëlle


Dernière édition par Kate Lightwood le Dim 18 Mai - 16:09, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wilhem Grant

PSY. CHO. PA. THE.

avatar

Masculin Messages : 102

Carte d'étudiant
Année d'étude: 7 eme année
Pureté du sang: Sang pur
Patronus: Un loup

MessageSujet: Re: Peut-être qu’au fond, rien n’est totalement fortuit. Peut-être que certains éléments doivent se produire coute que coute. ▲ Wilhem   Sam 26 Avr - 13:39

Quel match minable. J'étais loin d'être au mieux de ma forme, ça c'était clair. A tel point que ces minables de chez Pouffsouffles avaient réussi à marquer assez de but pour ne nous laisser qu'une avance de trois points. Ça devait cesser au plus vite. Je savais, en me levant ce matin, que ce serait une autre journée pourrie, mais je n'aurais jamais imaginé qu'on puisse jouer aussi mal lors d'un match de Quidditch. Personne ne suivait les stratégies qui avaient été créées -en même temps, fallait s'attendre à ce que les Gryffondor soient téméraires- et l'attrapeur était loin d'être au mieux de sa forme. J'avais presque l'impression de jouer tout seul, tant mon équipe était inexistante. Si encore le gardien n'était pas malade, on aurait pu se débrouiller à deux, mais là ce n'était pas possible. Il fallait faire quelque chose. Et c'est alors que je vis une occasion en or.

L'une des poursuiveuses de l'équipe des Pouffsouffles se prit pour une Gryffondor, et fonça devant deux des nôtres pour leur faire lâcher le souaffle. Sincèrement, elle n'avait rien à faire chez les jaunes. Les jaunes sont faibles, gentillets, et simplets -je connais assez bien Danny pour le dire-. Et je n'aime pas les gens qui se prennent pour ce qu'ils ne sont pas. Si le choipeaux l'a assignée à une maison, qu'elle y reste, et qu'elle arrête de tenter des choses qui ne lui correspondent pas! D'un coup violent sur un cognard qui me fonçait dessus à toute allure, je le renvoyai sur la poursuiveuse, droit dans la tête, pour qu'elle arrête de se faire des illusions. C'était un coup qui aurait dû être mortel, et c'était mérité. Pourtant, il y avait toujours cette partie de moi qui ne voulait pas tuer, et qui m'en empêchait. C'est sûrement la raison pour laquelle le coup était bien moins fort que voulu, et se contenta d’assommer la jeune fille. C'était déjà ça. Après ce coup, le match fut continua son cours, comme si de rien était, et les Gryffondor gagnèrent, encore une fois.

Mais ces foutus Pouffsouffles n'en avaient pas fini avec moi. Ils me demandèrent tous, à l'exception des plus peureux d'entre eux, d'aller voir Kate -puisque c'était le nom de cette folle qui a voulu sauvr le match- pour lui présenter des excuses. La belle affaire. Comme si j'avais le temps pour une choses aussi stupide que m'excuser. Toutefois, je sentais que si je ne le faisais pas, ces lourds n'allaient pas me lâcher avant un bon bout de temps, et je pris donc la décision d'aller à l'infirmerie où se reposait actuellement l'accidentée.

J'eu le temps de me placer devant son lit avant que cette idiote ne fasse attention à moi et vu qui j'étais.« Si t’es venu pour m’achever tu peux repasser.» disait-elle. Je dois avouer que c'était tentant. Mais non, je n'avais plus de raison de tenter d'assassiner cette gamine -qui ne devait pas être bien plus jeune que moi en fait-. D'autant que je ne la connais pas vraiment, je ne connais donc pas la pureté de son sang, et dans le doute, je préfère éviter de m'en prendre à elle, les conséquences seraient fâcheuses si Adam apprenait que j'avais tué une des nôtres.

« T'en fais pas, je suis pas venu là pour te tuer. Juste que tes petits camarades simplets m'ont supplié d'aller m'excuser. Tu sais que c'était complètement idiot, ce que t'as fait? Qu'est-ce que tu peux bien foutre chez les Pouffsouffles, alors que tu as agi à la manière d'un Gryffondor sur le terrain?»

J'étais plutôt intrigué par cette fille qui ne semblait pas avoir peur de moi, alors que n'importe quel simplet était au courant de qui j'étais, et de ce qui attendait n'importe qui oserait me défier.


Dernière édition par Wilhem Grant le Mer 28 Mai - 19:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kate Lightwood

Notre petite blaireaute préférée - légèrement psychorigide

avatar

Féminin Messages : 274

Carte d'étudiant
Année d'étude: Sixième Année
Pureté du sang: Sang-mêlée
Patronus: Colibri

MessageSujet: Re: Peut-être qu’au fond, rien n’est totalement fortuit. Peut-être que certains éléments doivent se produire coute que coute. ▲ Wilhem   Mer 28 Mai - 18:35

« Le faible a des doutes avant de prendre une décision, le fort les a après. » Karl Kraus
FEAT. Wilhem
Lorsque que quelqu’un entra dans l’infirmerie, Katherine se trouvait en pleine contemplation tantôt du plafond, tantôt des quelques cicatrices plus ou moins apparente sur ses épaules et ses bras, souvenirs de ses précédentes chutes mais surtout des mois passé à cohabiter tant bien que mal avec son cousin. Peu de gens avaient vu ces cicatrices qu’elle couvrait le plus souvent mais sa chute de balais avait fait des dégâts, plusieurs égratignures au niveau des coudes et sur les avant-bras, des contusions et un sacré mal de crâne, toutefois rien de suffisamment sérieux pour empêcher Kate de remonter sur son balais le plus vite possible pour jouer le prochain match.

Le mystérieux inconnu s’était avéré être Wilhem Grant, un Gryffondor en dernière année dont la réputation n’était plus à faire… Kate fut surprise de le voir ici, ce n’était pas le genre à venir voir les malades sans raison, encore moins si c’était lui qui vous y avait envoyé.  Elle ne put s’empêcher de le fixer, il dégageait un réel charisme et dans d’autre circonstance la jeune femme se serait jeter sur son carnet à dessin pour immortaliser les jeux d’ombres et de lumières sur son visage alors qu’il se tenait près de la fenêtre. C’était la première fois qu’elle le voyait d’aussi près et elle pouvait ainsi voir distinctement ses yeux d’un bleu clair tirant vers le gris, presque envoutant. C’est alors qu’il se mit à lui répondre, la sortant de ses quelques secondes de rêverie. Apparemment ses camarades de Poufsouffle avaient eu le courage de la harceler pour qu’il vienne lui présenter des excuses.  C’était pour le moins étonnant, mais ce qui l’était encore plus c’était le fait que Wilhem se tienne devant elle. Alors qu’il aurait pu se contenter de ces quelques mots et repartir, il continua sur sa lancé et se mit à réprimander Kate. Il lui demanda si elle était consciente de l’idiotie de son geste, et sans vraiment attendre de réponse il s’interrogea sur la légitimité de son affectation chez les furets alors qu’elle avait agi comme l’aurait fait un Gryffondor.

Cela agaça la brunette au plus haut point. Il ne la connaissait absolument pas, se permettait de la juger sur une seule de ses actions et la prenait de haut. Kate aurait donné n’importe quoi pour avoir sa baguette avec elle et lancer un sortilège de Langue de Plomb à ce Gryffondor bien trop sûr de lui, seulement elle ne l’avait pas sous la main et savait pertinemment que cela lui serait retomber dessus plus tard, au lieu de ça elle répondit au jeune homme sans vraiment réfléchir ni même prêter attention au fait que Wilhem était réputé pour son caractère.

«Tu sais les gens normaux disent simplement désolé, même si je doute que tu éprouves un quelconque remord cela dit. Et aux dernières nouvelles, mon comportement sur le terrain ne te regarde pas. T’aurais-je volé la vedette pendant le match ? Car je doute que tu poses la question par simple intérêt pour ma santé.»
codage par Junnie sur apple-spring


PS: Désolée du temps que j'ai mis à répondre, j'avais totalement oublié ><


Maybe that was why she couldn’t cry. Because what was the point in crying when there was no one there to comfort you? And what was worse, when you couldn’t even comfort yourself?» CoG ©️anaëlle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wilhem Grant

PSY. CHO. PA. THE.

avatar

Masculin Messages : 102

Carte d'étudiant
Année d'étude: 7 eme année
Pureté du sang: Sang pur
Patronus: Un loup

MessageSujet: Re: Peut-être qu’au fond, rien n’est totalement fortuit. Peut-être que certains éléments doivent se produire coute que coute. ▲ Wilhem   Sam 7 Juin - 12:46

Me voler la vedette? A moi? Est-ce qu'elle le pense sérieusement? Le problème étant que je ne sais pas exactement comment répondre à ça... Cherchant la meilleure manière de tourner mes mots, mon regard passa par la fenêtre. Les gens se baladaient, tranquillement, comme si de rien n'était, ce qui est, en soit, tout à fait normal, puisque rien d'important ne se passe. Jamais rien ne se passe ici de toutes façons. A tel point que c'en était presque lassant, si vous voulez tout savoir... Il faudrait que quelqu'un fasse bouger les choses, juste une fois, une seule! Sauf que personne dans cette foutue école n'a assez de cran pour provoquer un événement de grande ampleur, moi compris, bien entendu.

Mon regard s'arrêta ensuite sur la jeune Pouffsouffle, cette idiote suicidaire qui voulait juste faire son petit show pendant le match. Elle n'avait pas l'air si mal en point que ça, même si on pouvait quand même aisément remarquer qu'elle s'est prise un cognard de plein fouet. D'habitude, voir ces gamins vêtus de jaune souffrir me rend plutôt heureux, mais cette fois, pour une raison qui m'échappe encore, ça ne me faisait ni chaud ni froid. Même le fait que ce soit moi qui l'ait envoyée ici ne me réjouit pas autant que je l'aurais espéré.

« Pour me voler la vedette, il faudrait déjà que je cherche à l'avoir en fait. Pour tout te dire, les deux principales raisons qui m'ont poussé à entrer dans l'équipe de Quidditch des Gryffondor sont, d'abord, le fait que je puisse voler librement et m'amuser un peu, mais aussi et surtout le fait que je peux ainsi martyriser autant que je veux les gens de ta maison. Non mais sérieux, vous êtes tellement ridicules quand vous jouez, je me demande bien comment vous pouvez réussir à marquer des points par moments. Oh, et je ne compte pas m'excuser pour le coup que tu t'es pris d'ailleurs, les gens de ton espèce ne méritent guère d'excuse.»

Je ne sais pas moi-même pourquoi je lui ai raconté autant de détails sur les raisons qui me poussent à jouer au Quidditch, mais, ne quelques sortes, ça faisait du bien de le dire à quelqu'un, même s'il s'agit là d'une ennemie, et que si j'en avais l'occasion, je la tuerais probablement sans aucun remord. Enfin, j'aurai de toutes façons de nombreuses occasions de me rattraper lors du prochain match qui nous opposera aux Blaireaux. Mais pour l'heure, je me contentai de lui déposer une boite de Dragées Surprise en "cadeau de rétablissement".

« Tiens, et dévore pas tout d'un coup, sinon ton balais supportera pas ton poids, ce serait dommage que tu sois absente pour notre prochaine rencontre au stade.»


Bon, ce qu'elle ne savait sûrement pas, c'était le fait que la boite était trafiquée pour ne contenir que les goûts que tout le monde détestait. Non, sincèrement, vous aviez cru que moi, je ferais une faveure à une Pouffsouffle, sûrement Sang-mêlée? La bonne blague.

PS : Pas de problème, j'ai pris un peu de retard aussi, je comprends! ^^



Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Peut-être qu’au fond, rien n’est totalement fortuit. Peut-être que certains éléments doivent se produire coute que coute. ▲ Wilhem   

Revenir en haut Aller en bas
 
Peut-être qu’au fond, rien n’est totalement fortuit. Peut-être que certains éléments doivent se produire coute que coute. ▲ Wilhem
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Merci ? Mais de rien...
» Un rien habille mon lapin
» Il ne dit plus rien jusqu'au reboot....
» fond d'écran sarko
» Protestation car je suis bète et je comprend rien

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forbidden Journey :: Poudlard - 1er et 2ème étages. :: Infirmerie.-
Sauter vers: